Quel radiateur électrique mobile consomme le moins ?

quel radiateur électrique mobile consomme le moins ?
Il existe de très nombreux types de radiateurs électriques mobiles. On peut les comparer en fonction de leur design, du prix, de l’encombrement ou du niveau sonore. Toutefois l’un des critères qui attire le plus est celui de la consommation, puisque cela influence directement le montant de la facture d’électricité à la fin de l’hiver.

Alors quel radiateur électrique mobile consomme vraiment le moins ?

Nous vous proposons de commencer par répondre à cette question vite et simplement pour les plus pressés.

Puis, nous vous donnons quelques détails complémentaires pour trouver le meilleur radiateur électrique mobile pour votre foyer, tous critères pris en compte. Pour chaque modèle de chauffage, nous vous proposons de faire le point sur le fonctionnement, le confort en termes de température et le bilan en consommation d’énergie.

Quel est le radiateur électrique mobile avec la plus faible consommation électrique ?

La consommation électrique d’un appareil se calcule à partir du nombre de watts annoncé sur l’emballage du produit. Mais ce n’est techniquement pas le seul élément à prendre en compte, car il faut ensuite calculer le temps d’utilisation par an et le prix de l’électricité chez vous.

Il ne s’agit pas ici de pointer du doigt un produit, une référence précise qui aurait la consommation électrique la plus faible, car cela n’aurait aucun sens. Il s’agit plutôt de trouver le type de radiateur qui consomme le moins pour chauffer véritablement une pièce de maison.

Le meilleur chauffage électrique mobile pour une consommation électrique maîtrisée est le radiateur à inertie !

En effet, c’est un chauffage qui a besoin de peu d’électricité pour fonctionner. Pour être précis, la consommation électrique est en fait assez classique. Un convecteur électrique pour une surface de 20 m² et un radiateur à inertie pour 20 m² ont tous les deux besoin d’environ 2000 watts.

Voici ce qui fait la différence et pour quoi au final le radiateur à inertie est le meilleur choix :

  • la température monte vite, sans utilisation d’un mode turbo ;
  • la température est homogène et se maintient bien ;
  • la température est douce et le confort est vraiment là dès la mise en marche ;
  • l’inertie est vraiment bonne, c’est-à-dire que le radiateur reste chaud après avoir été éteint.

Coup de projecteur : qu’est-ce qu’un radiateur à inertie ?

Un radiateur à inertie est un appareil qui possède un élément interne emmagasinant et restituant la chaleur. Il peut s’agir d’un élément solide comme une structure en aluminium, en fonte, en brique ou en céramique. On parle alors de radiateur à inertie sèche. Mais il peut également s’agir d’un liquide caloporteur, on parle alors de radiateur à inertie fluide. Le radiateur à bain d’huile est un type de radiateur à inertie fluide. Découvrez de nombreux radiateurs bain d’huile à faible consommation ici.

Quelle est la consommation des différents autres types de radiateurs ?

Voici tout de même les autres chauffages électriques mobiles existant pour vous permettre de vous faire une idée de la consommation, mais également des points forts et des points faibles. Dans certains cas, le fonctionnement et les atouts peuvent compenser une consommation électrique élevée. C’est le cas par exemple du radiateur soufflant.

⇨ Le radiateur soufflant

Ce type de radiateur porte bien son nom. Il comprend en effet un système de soufflerie qui propulse l’air chaud dans la pièce. Cela inclut obligatoirement un niveau sonore plus élevé que les autres types de radiateurs. Et cela permet de deviner de suite le principal défaut de ce système : il brasse beaucoup d’air et ne convient absolument pas pour les personnes allergiques à la poussière.

Ceci dit le radiateur soufflant offre une montée de la température rapide et importante. Il convient donc bien dans les pièces peu occupées ou encore celles où l’on passe peu de temps. Le meilleur exemple est la salle de bain, toutefois il existe aussi des chauffages soufflants de grande capacité pour les ateliers.

Le fonctionnement est souvent très basique. Il y a une ou deux puissances et éventuellement un thermostat mécanique. Il n’a par contre aucune inertie et dès que le radiateur est éteint, le froid revient vite.

La consommation électrique est assez élevée, car elle est utilisée pour chauffer et souffler. L’achat puis la dépense électrique valent le coup quand on ne l’utilise que 30 minutes par jour. En effet, il faut aussi prendre en compte le fait que ce radiateur est en général vendu à petit prix et que l’investissement de départ est très faible.

Coup de cœur : Rowenta SO6510F2 Instant Comfort Aqua

Ce chauffage à soufflerie a une puissance de 2400 watts et il convient pour souffler de l’air chaud en hiver et de l’air frais en été. Il fait moins de 2 kg et il possède un mode silencieux permettant de limiter à 45 dB le bruit émis. Il fait ainsi partie des radiateurs soufflants les plus discrets du moment.

Et surtout, c’est pour nous le meilleur radiateur soufflant pour salle de bain. En effet il possède une très bonne isolation contre l’humidité, validée par la norme de sécurité IP21, en plus de ses autres performances.

 

⇨ Le convecteur mobile

Un radiateur à convection est un chauffage qui fonctionne avec une résistance électrique. L’air entre par le dessous de l’appareil, est chauffé par la résistance puis ressort par la grille sur le dessus du chauffage. Son fonctionnement explique son surnom de radiateur grille-pain. C’est un radiateur très apprécié en France, car l’appareil n’est pas très cher et que la prise en main est simple et sécurisée. Par contre il est tout en longueur et il occupe donc une certaine place, en particulier dans son format permanent accroché au mur.

Au niveau de la température, la montée se fait progressivement. C’est pourquoi il y a souvent plusieurs puissances de proposées, voire même un mode turbo. Ainsi il est possible à l’allumage de booster le fonctionnement du radiateur avant de revenir à un fonctionnement plus modéré sur la longue durée. Par contre l’inertie est très faible et donc dès que le convecteur est éteint, la température chute assez vite.

C’est ce qui fait qu’en termes de consommation, le bilan des convecteurs est plutôt mitigé. Tant que le convecteur mobile est allumé, il a une consommation d’énergie correcte et une efficacité intéressante. Mais il est un peu long pour chauffer et quand on l’éteint il ne diffuse plus du tout de chaleur. On l’utilise donc fortement à l’allumage et on ne l’éteint que le plus tard possible.

Coup de cœur : KLARSTEIN Bornholm Curved

Ce radiateur est à privilégier pour une pièce à vivre, comme un salon, un bureau ou une chambre, mesurant jusqu’à 40 m². Il peut même convenir pour une salle de bain (norme IP24 anti projection d’eau).

Il a deux puissances, 1000 ou 2000 watts, et surtout un thermostat précis qui fonctionne au degré près. D’ailleurs il affiche discrètement la température relevée dans la pièce.
C’est un chauffage élégant, silencieux, qui se met en marche avec une télécommande incluse ou sur l’écran tactile positionné devant. Il y a même une minuterie pour programmer son utilisation sur les prochaines 24 h.

 

⇨ Le panneau rayonnant (ou radiant) mobile

Le fonctionnement du radiateur radiant est une sorte d’association entre le convecteur et le radiateur à inertie. En effet il y a tout d’abord une résistance, comme sur un convecteur. Mais cette résistance sert à chauffer une large plaque située sur le devant du radiateur. Celle-ci possède une forte inertie et se charge de diffuser la chaleur dans la pièce.

L’un des principaux points forts des radiateurs rayonnants est que la montée de la température est rapide et homogène. On profite de la chaleur dans toute la pièce et pas seulement en se positionnant devant le radiateur. Tout comme le convecteur, ce fonctionnement assèche un peu l’air.

L’autre atout est que les fabricants peuvent plus facilement proposer des radiateurs avec des designs divers. On peut donc trouver un appareil qui s’intègre plus discrètement dans son intérieur. Par contre il y a tout de même un défaut, la plaque avant chauffe beaucoup et ne convient pas forcément dans un logement avec de jeunes enfants qui touchent à tout.

En termes de consommation, sur l’ensemble c’est un radiateur plus intéressant que le convecteur et moins que le radiateur à inertie. En effet, il chauffe plus vite, mais à l’arrêt, le maintien de la chaleur reste encore très limité.

⇨ Le radiateur infrarouge

On le nomme radiateur à infrarouge ou halogène. Il se démarque par son design, puisqu’il possède une grille métallique sur le devant et surtout quand il est allumé, il rayonne en rouge. Car ce radiateur fonctionne en émettant des ondes rayonnantes qui ne vont pas chauffer l’air ambiant, mais chauffer ce qui est dans la pièce (les murs, le mobilier, les personnes). On en trouve donc sur des terrasses, en extérieur, avec des ondes courtes. Pour une maison, il faut prendre un radiateur halogène à longues ondes.

C’est un modèle très apprécié des personnes fragiles, car il ne crée aucun déplacement d’air (comme le radiateur soufflant) et il n’assèche pas non plus la pièce (comme le convecteur ou le radiateur radiant). De plus la température monte assez vite et on peut le choisir pour un chauffage d’appoint ou un chauffage permanent. Par contre il ne convient pas dans les pièces comportant trop de surfaces vitrées ou réfléchissantes, car cela bloque la diffusion de la chaleur.

Par ailleurs, il faut savoir que le fonctionnement de ce radiateur peut entraîner une sensation de froid. On peut comparer sa façon de chauffer à celle du soleil. Le visage tourné vers le soleil chauffe, mais cela n’empêche pas de ressentir du froid dans le dos. La température relevée même sur la meilleure station météo qui soit varie alors s’il y a ou non un obstacle entre le capteur et le radiateur.

La consommation électrique est très variable. Elle peut être économique ou élevée selon le modèle choisi. Du coup, s’il est vrai que l’on peut acheter certains modèles avec une consommation vraiment maîtrisée, dans l’ensemble, il y a plus de risque, quand on veut un produit milieu de gamme, de voir sa facture d’électricité grimper plus que prévu.

Quel radiateur électrique choisir pour un bon rapport chaleur-consommation ?

Voici un tableau récapitulatif afin de vous permettre de finalement utiliser plusieurs critères dans votre choix d’un chauffage électrique.

ModèlePrix moy.Puissance moyenneEncombrementNiveau sonoreRapidité de chauffageInertieSurface idéale
ConvecteurDès 60 €1000 à 2000 WSurtout en longueur+++Variable+Pièce petite et moyenne
SoufflantDès 30 €1500 à 2500 WMinime- -+++- -<18 m² (ou format spécial atelier)
RadiantDès 250 €400 à 1400 WSurtout en longueur, mais assez plat+++++Pièce petite et moyenne
Bain d’huileDès 50 €500 à 2500 WSurtout en hauteur+++++++Toute configuration possible
Inertie sècheDès 150 €500 à 2500 WVariable+++++++Toute configuration possible
Infrarouge / HalogèneDès 20 €1500 à 4000 WTrès variable++++++++Logement avec peu de murs et séparations

Conclusion

Au final, la consommation d’énergie électrique ne fait pas tout pour savoir quel radiateur mobile acheter.

En effet, l’impact du radiateur sur la facture d’électricité reste relativement modéré. Il est donc intéressant de prendre en compte le prix du radiateur neuf que l’on souhaite acheter et la durée de vie que l’on peut en attendre. Et bien sûr il ne faut pas oublier le confort ressenti et la facilité d’installation.

ut massa diam dolor. tempus justo