Poêle à pétrole économique ou pas ?

poele à pétrole économique

Se chauffer revient de plus en plus cher et peut impacter fortement notre budget.

Pour autant, personne n’a envie d’avoir froid, surtout lorsqu’on a une famille. Après avoir calfeutré les portes et rajouté des gros pulls, nous n’avons pas d’autres solutions que de nous tourner vers le chauffage d’appoint.

Les poêles à pétrole sont probablement la manière de se chauffer la plus répandue.

Voyons s’ils sont vraiment économiques.

Comment fonctionne un poêle à pétrole ?

poele à pétrole fonctionnement

Avant de se lancer dans le vif du sujet, voyons comment fonctionne un poêle à pétrole. Dans ce paragraphe, nous n’allons pas faire la distinction poêle à pétrole à mèche ou poêle à pétrole électronique. En effet le principe est sensiblement le même.

Donc, se servir d’un poêle à pétrole, c’est assez simple. Il suffit de prendre le réservoir et de le remplir avec un combustible dédié. Là aussi, on peut lire « quel combustible doit-on choisir pour son poêle à pétrole », afin d’éviter les accidents et une détérioration de l’appareil.

Une fois cela fait, on attend un peu et il suffit de l’allumer, soit avec une simple pression sur un bouton pour un poêle à pétrole électronique, soit en montant la mèche et en appuyant sur l’allumage pour l’autre modèle.

Du côté des marques, Zibro, Inverter ou Qlima sont les plus connues et fiables que l’on peut retrouver dans ce comparatif des meilleurs poêles à pétrole.

Le poêle à pétrole est-il vraiment économique ?

poele à pétrole paramètres

La question est en réalité assez mal posée, puisqu’il y a de nombreux paramètres qui rentrent en jeu. On ne peut pas tout simplement faire un calcul de consommation en comparant les différents modes de chauffages d’appoint (électrique, au gaz…).

Voyons ce qui peut jouer en faveur, ou en défaveur, du chauffage à pétrole.

L’utilisation du poêle à pétrole

Le chauffage d’appoint est, comme son nom l’indique, conçu pour une utilisation ponctuelle.

Par exemple, lors de changements de saison, pour éviter de rallumer sa chaudière trop tôt en automne, ou au contraire, l’éteindre plus vite au printemps.

Ce sont des périodes où il fait doux, mais pas assez pour se priver totalement de chauffage. On peut également le mettre en marche les soirs d’hiver s’il fait vraiment très froid, ou si nous avons une maison mal isolée.

Dans ces cas précis, oui, nous allons économiser, puisque le poêle à pétrole nous évite d’allumer (ou qu’il nous permet d’éteindre) le chauffage central, ou de le mettre plus fort pour avoir moins froid.

En revanche, si on l’utilise à la place de ce dernier, nous risquons de perdre de l’argent. En effet, si le bidon de combustible de 20 litres tourne autour de 30 euros, il en faut beaucoup pour chauffer une maison quotidiennement.

Même avec un poêle à pétrole électronique programmable, nous allons fortement creuser notre compte en banque.

La sensation de chaleur

C’est un critère important. Le gros avantage d’un poêle à pétrole, c’est qu’il chauffe vite et bien. Il fait l’effet d’un bon feu de bois, surtout quand on a opté pour le poêle à pétrole à mèche (l’électronique fonctionne par ventilation).

De ce fait, nous avons très vite bien chaud, contrairement aux autres solutions qui ont un rendement souvent moins important pour une même gamme de prix.

Donc, là où nous allons devoir utiliser un radiateur électrique toute la journée en appoint, on peut très bien se contenter d’une poêle à pétrole une heure ou deux.

Attention. Le poêle à pétrole rejette de l’humidité, ce qui peut augmenter la sensation de froid une fois éteint. Nous aurons alors tendance à le rallumer.

L’idéal est donc de le coupler avec un déshumidificateur d’air qui ne consomme presque rien. Jetons d’ailleurs un œil sur ce comparatif des meilleurs déshumidificateurs pour trouver notre bonheur.

Le type de poêle à pétrole

Un poêle à pétrole électronique et un poêle à pétrole à mèche ne vont pas consommer de la même façon.

Le poêle à pétrole électronique est certes plus onéreux à l’achat, mais on s’y retrouve vite. En effet, sur la grande majorité des modèles, on peut programmer les heures où l’on souhaite qu’il se mette en route, et on peut aussi faire des programmes différés.

Il est doté d’un thermostat. Grâce à lui, on peut entrer dans le panneau de contrôle la température souhaitée. Il va s’arrêter automatiquement une fois celle-ci atteinte et se rallumer dès qu’il fera plus frais.

Ainsi, on économise le combustible au maximum.

Le poêle à pétrole à mèche, lui, n’a pas cet avantage. On peut au mieux régler la hauteur de la mèche pour avoir plus ou moins de chaleur, mais ça sera la seule chose que l’on pourra faire.

Si on préfère ce type d’appareil, prenons soin d’acheter un poêle à pétrole à double combustion. Le principe est le même que pour le poêle à pétrole à mèche simple, mais il dispose d’une seconde chambre qui permet de brûler les gaz de la première combustion.

Ainsi, on use moins de pétrole.

L’entretien de notre chauffage d’appoint

Si un radiateur électrique (convecteur, bain d’huile) ne nécessite pas beaucoup d’intervention de notre part, il n’en va pas de même pour le poêle à pétrole.

En effet, si celui-ci n’est pas correctement entretenu, il peut non seulement consommer plus, mais aussi devenir dangereux.

Il est donc primordial de le nettoyer, comme décrit dans ce guide comment entretenir un poêle à pétrole électronique ou à mèche ?

La fluctuation des prix des énergies

On le sait tous, le prix du gaz, de l’électricité, du pétrole, des granulés et même du bois a tendance à augmenter, et parfois à baisser. D’ailleurs, c’est surtout le pétrole qui est concerné par ces baisses.

Selon les prix pratiqués par chaque fournisseur d’énergie, une solution peut être plus économique qu’une autre à première vue.

Mais cela dépend aussi du type d’appareil de chauffage que l’on utilise, et du prix que l’on a mis à l’achat. Plus on prend un chauffage bas de gamme, plus on va consommer, quelle que soit l’énergie utilisée.

Alors, ce poêle à pétrole est-il économique ?

poele à pétrole coût

Comme on peut le constater, le prix du chauffage à pétrole dépend principalement de l’usage que l’on en fait, mais aussi de l’entretien et du type de poêle, électronique, à mèche simple ou double combustion.

Ainsi, pour savoir si cela vaut la peine de s’équiper avec un poêle, il nous faudra étudier tous ces paramètres.

Notons également qu’un poêle à pétrole rejette du monoxyde de carbone. Si les modèles électroniques sont équipés d’un détecteur qui le fera s’arrêter avant que le taux ne soit trop important, les poêles à pétrole à mèche ne disposent pas de cette sécurité.

Il faudra alors investir dans un détecteur à part, pour éviter les drames. De même, il vaut mieux l’utiliser dans une pièce que l’on peut ventiler facilement.

Et pour finir, rappelons également que selon le combustible, un poêle à pétrole dégage une odeur plus ou moins forte quand on l’allume, mais on aussi quand on l’arrête. Pensons à utiliser du combustible désaromatisé, qui peut est certes plus cher et peut donc entamer notre budget, mais qui est aussi plus agréable.

felis justo consectetur non dapibus sed leo. diam Aliquam luctus leo