Quel combustible doit-on choisir pour son poêle à pétrole ?

Quel combustible doit-on choisir pour son poêle à pétrole ?

Un poêle à pétrole est un chauffage d’appoint très pratique. Il a encore beaucoup de succès, car assez économique (les poêles à pétrole à mèches sont aux alentours de 100 euros), et chauffe une pièce rapidement.

Mais pour ce type de chauffage, il faut du combustible, et pas n’importe lequel, ni dans n’importe quelles conditions.

Voyons tout ce que nous devons savoir sur le pétrole à utiliser pour nos poêles.

Quel combustible pour notre poêle à pétrole ?

combustible pour poêle à pétrole électrique

Non, on ne peut pas mettre n’importe quel combustible dans son poêle à pétrole, que ce soit un poêle à pétrole à mèche, ou un poêle à pétrole électronique.

Les deux modèles doivent être remplis avec des produits spécialement conçus pour cet usage, heureusement similaires dans le cas présent pour les deux types de poêle.

Le combustible pour poêle à pétrole s’appelle le CLAM, pour Combustible Liquide pour Appareil de chauffage Mobile.

Il est élaboré pour un usage domestique et doit répondre à certains critères.

Mais d’abord, consultons le guide sur les poêles à pétrole pas cher, afin d’avoir bien chaud tout l’hiver.

Comment est fabriqué le CLAM ?

Le combustible pour poêle à pétrole est très réglementé et doit correspondre à des normes bien précises (décret n°92-1280).

Ainsi, le pétrole pour poêle que l’on trouve dans le commerce a subi plusieurs transformations.

Il est issu, bien entendu, des raffineries et est composé d’un mélange d’hydrocarbures soient synthétiques, soit minérales.

Après avoir été raffiné, il doit être désaromatisé. Cette action permet d’éliminer une grosse partie du benzène, qui est toxique et cancérigène, mais aussi du soufre et de la paraffine, qui peut boucher l’injecteur.

Plus le combustible sera désaromatisé, moins il aura de substances aromatiques, qui sont d’ailleurs limitées à un taux de 1 %.

Il existe également des combustibles de synthèse pour poêle à pétrole, appelés combustibles verts. Ils contiennent du biocarburant d’origine végétale. Il est assez cher, mais son taux aromatique est inférieur à 0,1 % (donc presque sans odeur).

Notons que le point d’inflammation, qui est la température la plus basse à laquelle un liquide génère assez de vapeur pour se mélanger à l’air ambiant et s’enflammer, même lorsque la source d’allumage est arrêtée (donc la combustion s’entretient d’elle-même) est supérieur à 62 degrés, afin d’éviter les risques d’inflammations accidentelles dues à des vapeurs à une température trop basse. Ce point est important à retenir.

Peut-on mettre du fioul dans son poêle à pétrole ? (Ou un autre combustible)

On va être clair sur la question : la réponse est non.

Les poêles à pétrole, qu’ils soient à mèches ou électroniques, ne doivent en aucun être utilisés avec des combustibles autres que ceux conçus pour eux, autrement dit, les CLAMs.

Remplir son poêle à pétrole avec du fioul ou autres combustibles risque :

  • D’endommager l’appareil de chauffage et de l’encrasser ;
  • De faire émettre plus d’émanations toxiques ;
  • De causer un accident (feu, explosion).

En général, avec la notice, il est précisé quel type de combustible est compatible avec notre poêle à pétrole.

De plus, chaque marque a sa préférence, ne nous étonnons donc pas si Zibro conseille une marque et Inverter un autre. Qlima, quant à elle, possède sa propre marque de Clam. Ainsi, impossible de se tromper.

Comment remplir son poêle à pétrole ?

remplissage d'un poêle à pétrole

Le poêle à pétrole à mèche et le poêle à pétrole électronique ont un mode de remplissage similaire.

Tous ont un réservoir démontable, qui peut contenir entre 4 et 9 litres de combustibles, laissant plusieurs jours de tranquillité avant de le remplir à nouveau.

On remplit généralement le réservoir que l’on a démonté dans un endroit à part, loin du poêle à pétrole, là où on stocke le Clam.

Petit conseil : prévoir du papier absorbant avec soi afin d’essuyer les éventuels petits dégâts.

Pour mettre le Clam dans le réservoir, il faut se munir d’une pompe. L’usage de l’entonnoir est vivement déconseillé. Le réservoir n’est pas assez stable et le bidon, en général de 20 litres, trop lourd. On risque de tout renverser sur le sol.

On trouve des pompes manuelles, faciles d’utilisation, dans chaque magasin qui vend du combustible. Elles ne coûtent presque rien (environ 1 euro), mais attention, elles sont fragiles.

Une fois le réservoir et le bidon ouverts (la première fois, il peut être difficile à cause de la sécurité enfant), il suffit de mettre la partie rigide dans le combustible, et la partie flexible dans le réservoir. Ne reste plus qu’à pomper.

Il y a une petite fenêtre sur l’un des côtés du réservoir pour observer le niveau. Dès que l’on commence à voir le combustible, il faut faire plus doucement, car c’est vite plein.

Ne reste qu’à reboucher le tout, et remettre le réservoir dans l’appareil de chauffage.

Il faut également penser à essuyer les éventuelles éclaboussures. Attention, c’est gras et si on fait des taches sur le sol, seul un solvant pourra en venir à bout.

Et dans l’idéal, mettre des gants évitera tout incident.

Combustible pour poêle à pétrole, les précautions à prendre

Le CLAM est un produit dangereux, hautement inflammable, et qui peut dégager des émanations dangereuses pour la santé. Pour connaître les dangers du monoxyde de carbone, cet article de Doctissimo sera un bon outil de prévention.

Ainsi, ce produit doit être manipulé avec beaucoup de précautions.

Porter des gants, ne pas transvaser le bidon (risque de renversement), et utiliser des pompes pour remplir le poêle.

Toujours stocker son combustible dans un endroit sûr, loin des poêles.

Attention, ne pas le stocker dans un endroit où l’on range de la nourriture !

Toutes les marques n’ont pas la même composition. Ainsi, et même si c’est tentant, ne pas mélanger deux fonds de combustibles ni utiliser celui de l’année d’avant.

Pas de fioul ni autres dérivés du pétrole.

La pièce doit être ventilée, à l’abri du gel et dans l’idéal, les bidons seront à l’abri de la lumière.

Pour résumer, le combustible pour poêle à pétrole doit absolument être du CLAM. Celui-ci, étant dangereux, doit être stocké dans des conditions optimales.

Bien entendu, enfants et animaux doivent s’en tenir éloignés, et aucun mélange ne doit être fait.

Quel prix pour un bidon de combustible pour poêle à pétrole ?

bidon de combustible prix

Le plus souvent, on trouve des bidons de CLAM de 20 litres, rarement de 5 litres.

Pour 20 litres, on compte entre 20 et 30 euros, selon le cours du pétrole, bien entendu, et du magasin.

Ensuite, tout dépend de la consommation que l’on en fait, et du poêle à pétrole que l’on a, électronique ou à mèche.

Pour l’électronique, grâce à ses programmes différés et sa technologie, on peut se chauffer plusieurs jours à quelques semaines sans problème pour chaque remplissage de réservoir.

Le second sera moins économique et durera quelques jours, selon la taille du réservoir et du temps d’utilisation.

Le prix de la consommation sera alors le reflet du modèle du poêle que l’on possède et de notre utilisation (tous les jours, quelques fois par semaine, etc.).