Poêle à pétrole à mèche ou électronique ?

poêle à pétrole à mèche ou électrique

Le chauffage d’appoint est un système encore très utilisé, et parmi la gamme de ces produits, le poêle à pétrole est le plus prisé.

En cause, une mauvaise isolation et des problèmes d’argent empêchant de se chauffer correctement.

Le poêle à pétrole présente également l’avantage de pouvoir chauffer partout, même dans une remise ou un garage où l’on doit travailler.

Il est très efficace et économique.

Sur le marché, il existe deux modèles : le poêle à pétrole à mèche, et le poêle à pétrole électronique.

Lequel est le plus avantageux ? C’est ce que nous allons étudier dans ce guide d’achat.

Un poêle à pétrole, pour quoi faire ?

poêle à pétrole fonction

Le poêle à pétrole est donc un chauffage d’appoint, qui est très utile pour chauffer une pièce ou un atelier.

Il est particulièrement utile en début de saison hivernale, quand il commence à faire froid, mais pas assez pour rallumer le chauffage central, ou au début du printemps, quand il fait encore un peu frais mais qu’on veut économiser sur sa facture.

Il est du reste très utile aux personnes rencontrant des difficultés pour se chauffer, au moins en dépannage, puisqu’il est assez économique pour une chaleur optimale.

Il n’y a pas besoin d’évacuation et il possède une grande capacité de chauffe.

Sur le marché, on retrouve les marques les plus connues : Zibro, Inverter, Qlima, toutes de bonne qualité.

On trouve, ainsi le combustible, dans les magasins de bricolage dès l’automne, mais aussi dans certaines grandes surfaces.

Les deux grands modèles sont donc les poêles à pétrole classiques, dits à mèche, et les poêles à pétrole électronique. Quels sont les avantages et inconvénients de chacun ? C’est ce que nous allons voir.

Une hésitation sur quel poêle à pétrole choisir ? Notre comparatif sur les meilleurs poêles à pétrole va nous aider à acheter le chauffage le plus adapté à nos besoins.

Le poêle à pétrole à mèche

poêle à pétrole à mèche

Le poêle à pétrole à mèche est le plus classique de type de chauffage.

Très pratique, il se transporte partout et n’a besoin d’aucune source d’énergie extérieure (l’électricité), hormis le pétrole, bien entendu, et d’une pile pour l’allumage.

Son mode de fonctionnement est simple : on dispose d’un bouton pour allumer la mèche que l’on aura monté grâce à une molette.

Une fois la combustion stable, on règle la chaleur grâce à la hauteur de la mèche, et c’est tout.

Les avantages d’un poêle à pétrole à mèche

Ce type de poêle à pétrole est très séduisant. En effet, il est simple d’utilisation, peut se transporter partout (vide, il est assez léger) et peut très bien chauffer un atelier sans électricité, ou une maison en travaux.

Son efficacité n’est plus à prouver.

De plus, il est très accessible. Les premiers prix débutent à environ 100 euros, et ne dépassent guère les 120 euros sur Amazon.

Poêle à pétrole à mèche, quels points faibles ?

S’il a des avantages certains, le poêle à pétrole à mèche a aussi des inconvénients.

En premier lieu, ce n’est pas le plus sécuritaire. En effet, le corps de chauffe est puissant et l’appareil peut vite devenir bouillant. Dangereux pour les enfants et les animaux, il vaut donc mieux le sécuriser.

L’odeur qui s’en dégage peut devenir désagréable, surtout à l’allumage et quand on l’éteint, même si un pétrole désodorisé peut pallier ce problème.

Il doit être arrêté avec un bouton poussoir. L’arrêt n’est pas automatique. En somme, il faut faire attention de ne l’allumer que quelques heures, dans un endroit aéré, sous peine d’avoir des émissions de CO (monoxyde de carbone) importantes.

De plus, il est moins économique que les autres modèles.

Poêle à pétrole à mèche double combustion

Le principe de fonctionnement du poêle à pétrole double combustion, ou poêle à pétrole laminaire, est le même que pour celui à simple combustion. Seule différence : il assure une combustion des gaz résiduels, tout le pétrole se retrouve donc consommé.

Intéressant d’un point de vue économique.

Hormis ce détail, il a les mêmes caractéristiques, donc les mêmes défauts et inconvénients que celui à simple combustion.

Le poêle à pétrole électronique

poêle à pétrole électronique

Ce modèle plus haut de gamme remplace avantageusement les poêles à pétrole à mèche. Utilisant la technologie Inverter, qui diminue la puissance au lieu de s’arrêter lorsqu’on atteint la température souhaitait, on gagne en confort thermique.

Simple d’utilisation, le poêle à pétrole électronique dispose d’un bouton d’allumage, mais aussi d’un réglage de température, d’un programmeur pour optimiser le rendement et régler les heures d’allumage.

Souvent, les modèles en ventes disposent d’un détecteur de monoxyde de carbone et mesurent la qualité de l’air, qui coupe le poêle lorsque la limite est atteinte.

Poêle à pétrole électronique, les points forts

Le poêle à pétrole qui fonctionne par électricité est bien plus avantageux que celui à mèche.

En effet, grâce à ses programmes et aux réglages de la température, il est beaucoup plus économique.

Il dispose d’une soufflerie. Avec ce système de ventilation, l’air chaud est distribué de façon homogène dans la pièce. La chaleur est aussi moins forte que pour un poêle à pétrole à mèche.

Une fois la température indiquée atteinte, il s’arrête tout seul et se remet en route dès qu’elle redescend. On n’a plus à s’occuper de rien, si ce n’est de régler le thermostat et les programmes grâce à l’affichage digital.

Enfin, ses parois ne sont pas chaudes.

En ce qui concerne l’odeur, il en dégage beaucoup moins que le poêle à pétrole à mèche. De même, si l’on craint le bruit, pas de souci. Un poêle à pétrole électronique est assez silencieux, on entend que le bruit de la soufflerie, qui s’oublie vite.

Les inconvénients du poêle à pétrole électronique

Tout n’est pas rose. Mais il est vrai que ce type de poêle à pétrole a beaucoup de qualité, que les défauts n’arrivent pas à faire oublier.

Tout d’abord, il n’est pas autonome. Il faut le brancher sur secteur, et donc disposer d’une prise électronique. Cela peut être ennuyeux en cas de travaux par exemple.

Il coûte plus cher qu’un poêle à pétrole à mèche. Néanmoins, ce défaut est à relativiser.

En effet, sur la consommation de pétrole, il est beaucoup plus économique, et à la longue, on s’y retrouve.

Si ce chauffage d’appoint est destiné à être utilisé couramment, le poêle électronique est, finalement, plus intéressant pour notre budget.

Chauffage d’appoint à pétrole, ce qu’il faut savoir

chauffage d'appoint à pétrole

S’ils sont très pratiques et chauffent très bien, les poêles à pétrole ne doivent pas être utilisés à la place d’un système de chauffage central. En effet, et malgré les efforts des fabricants, il y a toujours du rejet de CO qui à la longue peut être nocif.

Si on a un poêle à pétrole sans détecteur de monoxyde de carbone, qui ne se coupe pas quand la limite est atteinte, on vous conseille vivement d’en acheter à part pour plus de sécurité.

Si le poêle à pétrole électronique est économique, il a besoin d’être rempli de pétrole régulièrement. Dans le temps, ça représente un budget conséquent. En revanche, pour une utilisation normale d’appoint, il permet, comme mentionner plus haut, de retarder la mise en route du chauffage central (ou d’avancer sa coupure pour le printemps), nous faisant réaliser des économies.

Le poêle à pétrole rejette également de l’humidité. Il faut éviter de l’utiliser dans les petits espaces et aérer régulièrement.

Poêle à pétrole, précautions d’emploi

poêle à pétrole précautions

Même avec un poêle à pétrole électronique, qui va se couper en cas de problème (même bien avant), il faut prendre des mesures de sécurité.

En premier lieu, ne jamais stocker les poêles avec le pétrole. Les deux doivent être séparés et les bidons rangés dans un endroit sûr avec une bonne aération.

Contrôler le monoxyde à l’aide d’un détecteur. Au-delà d’un certain seuil, il émettra une sonnerie stridente qui indique qu’il y a danger. On ne le dira jamais assez, cela peut sauver des vies.

Enfin, autre inconvénient, l’odeur. Même sur les poêles à pétrole les plus perfectionnés et un pétrole « non odorant », on a toujours des odeurs désagréables. Il faut songer à l’utiliser dans des espaces assez grands et ouvrir souvent.

Et si nous voulons un autre avis, Femme actuelle a consacré un article sur les poêles à pétrole.

Nullam consectetur mattis Lorem ut justo in