Que vaut la marque Singer ?

Écrit par Céline

En raison de son histoire Singer est aujourd’hui encore une marque incontournable pour acheter une machine à coudre même si en réalité la concurrence est assez rude et que d’autres marques sont extrêmement vendues.

D’ailleurs les machines à coudre Singer ont beaucoup évolué à travers le temps, et pas seulement au niveau du design. De la fabrication en Écosse à la fabrication en Chine, de machine à coudre solide aux machines à coudre accessibles au plus grand nombre, un long chemin a été parcouru. Que reste-t-il aujourd’hui de la solidité et de la qualité Singer ? Peut-on toujours s’y fier pour faire de la couture ? Et quels sont les autres produits Singer qui existent ?

Histoire et origine de Singer

Possédant le brevet de la toute première machine à coudre à usage domestique, Isaa Merritt Singer lance en 1851 à New York sa société de fabrication et de vente : la Singer & Company.

Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale Singer, domine le marché et est même une entreprise particulièrement en avance sur son temps. Ainsi en ouvrant une filiale à Paris en 1855, elle devient la première vraie multinationale. Puis elle offre un système de location-achat, soit l’un des premiers achats à crédit. Et les locaux Singer à New York sont en réalité le premier gratte-ciel et le plus haut bâtiment de l’époque avec ses 46 étages. La tour a malheureusement été détruite depuis.

En terme de machine à coudre, Singer innove également et a toujours un temps d’avance : première machine à coudre électrique, première machine avec le point zig-zag.

Mais à partir de années 1950, la concurrence est rude face à Pfaff, Elna, Vigorelli et même quelques marques japonaises. Singer commence à se diversifier, puis ferme ses usines en Europe pour installer toute sa production en Asie. La marque finit même par être rachetée.

Aujourd’hui Singer appartient au groupe SVP Worldwide, qui est issu de la fusion entre trois marques fabriquant des machines à coudre : Singer, VSM (anciennement Husqvarna) et Pfaff.

Les valeurs de la marque

Singer s’engage autour d’un leitmotiv en 4 S : savoir-faire, satisfaction, service, sincérité.

Ainsi la marque souhaite continuer à innover dans le monde de la couture en s’adressant à toutes les couturières, quelque soit leur niveau et leur pratique de la couture. Pour cela la marque a également développé des magasins Singer, tout en restant disponible dans de nombreux autres commerces, de la grande surface à la boutique en ligne.

Et pour aller jusqu’au bout de la qualité de service, toutes les boutiques Singer gèrent également le service après-vente. Cela permet d’avoir toujours à proximité (bien que ce soit une proximité relative), un interlocuteur pour réparer sa machine. Il est également possible de les joindre facilement au téléphone, sur un numéro national.

La marque Singer est-elle fiable ?

Actuellement les machines à coudre Singer sont toujours considérées comme faisant partie des meilleures machines à coudre du moment. Elles sont solides et faciles à utiliser.

Par ailleurs, l’avantage de se tourner vers des appareils avec une telle réputation est que tous les réparateurs de machine à coudre peuvent s’occuper de votre machine ou vous donner des conseils.

Par contre concernant les appareils pour le soin du linge et même le petit électroménager, si ce sont de bons appareils, sans aucune mauvaise surprise à craindre, en général, d’autres marques sont considérées comme étant de meilleures affaires. Mais c’est souvent plus une question de popularité et de facilité d’accès qu’autre chose. En effet, on trouve plus facilement un fer à repasser Philips qu’un fer Singer quand on est dans les allées du supermarché.

Quels sont les produits phares de Singer ?

Singer est internationalement associée aux machines à coudre. Pourtant la marque propose également des centrales vapeurs, des aspirateurs et même un peu d’électroménagers.

Les machines à coudre mécaniques Singer

Elles sont toute l’histoire de la marque. La machine à coudre mécanique est aujourd’hui moins populaire auprès des nouvelles couturières, mais elle reste incontournable pour de nombreuses autres. En effet ce sont des machines solides. Les réglages sont souples et manuels, peut-être un peu complexe pour débuter, mais on peut tout faire avec.

Singer propose plusieurs gammes de machines à coudre mécaniques, suivant le niveau de pratique de la couturière. Ainsi les machines n’ont pas toutes le même nombre de points possibles ni le même nombre de boutonnières automatique.

En terme de design, les machines ont une unité visuelle, par leur couleur et le logo de la marque. Cependant le format varie entre elles, avec plus ou moins d’arrondis, plus ou moins d’angles. Et bien sûr Singer propose également des machines à coudre électroniques.

Les surjeteuses Singer

Quand on débute, la surjeteuse n’est pas indispensable. Il faut dire qu’une surjeteuse coûte plus cher qu’une machine à coudre et ne s’occupe que des finitions. Cependant cela permet d’éviter les fils qui dépassent et les vêtements conçus ont tout de suite un aspect plus professionnel.

C’est pourquoi de nombreuses débutantes veulent avoir une surjeteuse et Singer propose donc divers modèles : de la surjeteuse très facile à prendre en main à la surjeteuse professionnelle. Elles sont donc plus ou moins compactes et plus ou moins chères (il faut prévoir un budget variant de 350 à 1200 €).

Les centrales vapeurs et fer à repasser Singer

Au fil de ses créations, la couturière utilise régulièrement le fer à repasser. Cela semble donc plutôt normal de pouvoir s’équiper pour ce matériel chez Singer. Et on peut choisir entre fer à repasser, centrale vapeur, presse et défroisseur. Il y a même quelques planches à repasser actives (c’est à dire chauffante, aspirante et soufflante).

Là encore on a systématiquement le choix entre du matériel pour particulier ou pour professionnel. Et même si ce sont des appareils de soin du linge moins célèbres que ceux proposés par Calor ou Philips, ils sont tout de même très bien notés par les utilisateurs.

Est-ce que ça vaut le coup d’acheter Singer quand on débute en couture ?

Quand on veut apprendre la couture, il y a un certain investissement à prévoir. En effet, il faut posséder une machine à coudre, mais également du tissu, du fil, des aiguilles, un fer à repasser et une table à repasser. À cela il faut ajouter des patrons (bien que l’on en trouve gratuitement sur internet, mais il faudra alors avoir une imprimante). Sans oublier les ciseaux et de la patience.

Il est donc normal d’hésiter à acheter une machine à plus de 100 €, quand on n’est pas sûr de vraiment aimer ça.

Si vous n’avez jamais utilisé une machine de votre vie, commencez par un cours, un atelier ou même une après-midi chez une amie. Cela vous permettra de vous faire une première idée.

Mais par la suite, sachez que la couture est un loisir au résultat très agréable, mais qui va vous demander de découdre plus d’une fois. Et le meilleur moyen de pratiquer la couture en restant sereine est d’avoir du bon matériel, du matériel sur lequel compter quand vous-même ne savez pas trop à quoi vous attendre.

Les débutants ont donc tout intérêt à débuter avec une machine solide et fiable comme les machines Singer. Et quand vous aurez un peu de pratique, vous pourrez tout à fait acheter une 2e machine pas chère pour vous dépanner en cas de besoin, l’installer dans votre maison de vacances, etc.

Que vaut la marque Singer ?
4.5 (90%) 2 votes

Black Friday Week 2018 ! Profitez des Offres Black Friday Week sur des milliers d'articles « jusqu'à 60% de réduction »CLIQUEZ ICI
+ +