Comment installer et nettoyer un déshumidificateur ?

installation et nettoyage d'un déshumidificateur d'air

Profiter au maximum de son déshumidificateur d’air pour assainir et assécher l’air ambiant, c’est bien, mais encore faut-il le placer au bon endroit et l’installer correctement pour qu’il soit le plus performant possible.

De plus, si un déshumidificateur d’air est nécessaire afin d’éliminer l’humidité de la maison et éviter les problèmes de moisissures et de santé, il doit aussi s’entretenir. En effet, un nettoyage s’impose afin d’éviter les pannes, la perte d’efficacité, mais aussi le rejet d’air « pollué » par la poussière.

En somme, nous allons voir ensemble comment profiter au mieux de son déshumidificateur d’air pour gagner en confort et en hygiène.

Installer un déshumidificateur

déshumidificateur d'air installation

Installer un déshumidificateur est simple, mais pour qu’il soit pleinement efficace, mieux vaut suivre quelques conseils. En effet, certaines mauvaises pratiques peuvent empêcher son bon fonctionnement, et l’air restera humide si on n’y prend pas garde. Cela est dommage d’investir pour ne pas profiter de tous ses bienfaits…

Nous avons acheté notre déshumidificateur grâce au comparateur « les meilleurs déshumidificateurs », voyons maintenant comment l’utiliser.

Choisir la pièce de la maison

Si une seule pièce de notre logement présente des problèmes d’humidité, le choix sera vite fait. Mais dans le cas contraire, si toute la maison est un peu trop humide, il faudra alors choisir la pièce qui l’est le plus.

Bien entendu, on pourra déplacer le déshumidificateur au fur et à mesure des besoins, mais installer un déshumidificateur dans la pièce où le problème est le plus important va déjà beaucoup nous soulager. En général, les cuisines, salles de bain et buanderies sont celles qui rencontrent le plus de problèmes d’humidité.

Les caves mal isolées sont également problématiques, et amènent du froid et des moisissures. Ici, placer un déshumidificateur prendra tout son sens. Il va réduire l’humidité, et nous allons sentir une nette différence dans le reste de la maison.

Placer un déshumidificateur

Cela est simple, mais pas tant que ça. S’il suffit de le poser et de le brancher dans le cas d’un déshumidificateur électrique, certains aspects doivent être pris en compte.

Par exemple, les sorties d’air du déshumidificateur. Si beaucoup de modèles possèdent des sorties d’air sur le dessus et/ou en façade, d’autres en ont à l’arrière de l’appareil.

Or, il faut absolument que l’air circule bien autour de ces sorties. Il faudra donc éviter de coller contre un mur les déshumidificateurs qui ont des sorties au dos.

De plus, les meubles, rideaux… doivent être assez éloignés pour qu’il capte bien l’air ambiant, et rejette un air plus sec et plus chaud dans toute la pièce de façon homogène.

L’idéal, si c’est possible, est de le placer au centre de la pièce.

Il faut également le tenir éloigné des sources importantes de poussières, ça risquerait de l’obstruer et de lui faire redistribuer un air moins sain.

Si on possède l’air conditionné, il faut savoir que certains modèles peuvent se raccorder directement à lui.

Pour être au maximum de ces capacités, veillons également à fermer portes et fenêtres de la pièce où il est installé.

L’évacuation

Dans le cas d’un déshumidificateur avec un bac, pas de souci, nous aurons seulement à surveiller pour le vider.

C’est autre chose pour un appareil avec une sortie d’évacuation. En effet, en plus des paramètres cités plus haut, le déshumidificateur devra être proche d’un endroit ou l’eau peut être rejetée.

Il faut éviter de trop l’éloigner afin de ne pas avoir un tuyau trop long au milieu de la pièce (ce qui risque d’être gênant et d’accroître les accidents domestiques), mais aussi, ne pas mettre ce tuyau proche d’une prise électrique, ou toute autre source d’électricité.

Une fois l’endroit idéal trouvé, on devra le placer en hauteur pour laisser faire la gravité afin que l’eau s’écoule facilement et bien bloquer le tuyau, sous peine de se retrouver avec une inondation.

Entretenir son déshumidificateur d’air

déshumidificateur d'air entretien

Un déshumidificateur d’air est très efficace si on possède le bon appareil, mais aussi on si on l’entretien correctement et régulièrement.

Comme pour tout, un bon nettoyage régulier permet non seulement d’allonger sa durée de vie, mais aussi de garder sa pleine puissance, et d’éviter les rejets nocifs.

En premier lieu, ce que l’on doit faire plusieurs fois par semaine, c’est vider le bac (s’il y a un bac de récupération). Il faut débrancher l’appareil au préalable, l’eau peut déborder sur la source d’alimentation.

Profitons que ce bac de récupération soit sorti pour le laver. L’eau qui stagne est en effet un réservoir potentiel de germes, bactéries… mieux vaut donc faire un bon nettoyage, qui sera rapide s’il est fait à chaque fois.

En cas de mauvaises odeurs, nous pouvons ajouter des pastilles spécialement conçues pour cet usage, qui neutraliseront ces odeurs, et qui peuvent même parfumer.

Si notre déshumidificateur est électrique, à condensation ou assécheur à silice, pensons à nettoyer les bobines (environ tous les trois mois), afin d’ôter la poussière et autres salissures.

Cela permet également de vérifier la présence ou non de givre. Si tel est le cas, il faudra alors le surélever, puisque le sol est en général plus froid.

Les filtres, quant à eux, doivent être démontés et nettoyés environ tous les six mois, moins selon la marque du déshumidificateur (Delonghi, Rowenta, Invertor, Probreeze). Si on constate qu’ils sont en fin de vie ou abîmés, il faudra aussi les changer.

En dehors de ces recommandations, il faut aussi nettoyer la machine en elle-même, et particulièrement les sorties d’air.

Dans tous les cas, se conformer au manuel du constructeur doit être le premier réflexe à avoir.

Peut-on récupérer l’eau de son déshumidificateur ?

déshumidificateur d'air récupération de l'eau-

En ces temps compliqués, où nous voulons tous faire des économies et où l’écologie est au centre des préoccupations, nous serons peut-être tentés de récupérer l’eau qui stagne dans le bac du déshumidificateur plutôt que de la jeter.

Cette eau est une eau déminéralisée, mais surtout potentiellement porteuse de germes.

Il est donc vivement déconseillé de l’utiliser dans un but alimentaire, en boisson, ou pour son hygiène corporelle.

En revanche, elle peut être utile pour certaines plantes qui n’aiment pas l’eau minéralisée.

De même, laver les vitres, la voiture, ou s’en servir pour les toilettes ne pose pas réellement de problèmes.

Comment savoir si j’ai besoin d’un déshumidificateur ?

déshumidificateur d'air besoin

Savoir si sa maison est trop humide est assez simple. Quelques indices peuvent nous mettre sur la piste.

Par exemple, et malgré le chauffage, la VMC et une bonne aération tous les jours, on retrouve tout de même des moisissures, ou bien des gouttes d’eau sur les fenêtres.

De plus, avoir une sensation de froid constante est souvent signe d’air humide.

Le papier peint qui se décolle, les murs qui noircissent, les mauvaises odeurs de moisi, les auréoles sur les murs… Sont autant de signes qui indiquent un air chargé d’eau.

Et quand on arrive à ce stade, c’est qu’il est vraiment trop chargé.

Pour savoir à quel point sa maison ou sa pièce est humide, on peut se munir d’un hygromètre ou d’ une station météo. Celui-ci va afficher le taux d’humidité. S’il est en dessous de 65 %, cela est correct. Mais au-dessus de ce seuil, cela signifie que notre maison présente des soucis d’humidité qu’il convient de régler au plus vite, soit avec un déshumidificateur chimique, si le taux reste assez faible, pour une petite pièce (dressing), ou bien avec un appareil électrique à adsorption ou à condensation.

C’est à nous de voir celui qui est le plus pertinent en fonction de la situation et du résultat souhaité.

Attention cependant, un air trop sec n’est pas non plus souhaitable pour la santé, comme nous le voyons dans cet article de France Bleu.

odio tristique Lorem porta. elit. sit felis