Robot tondeuse, comment ça marche ?

robot tondeuse, comment ça marche

Passer la tondeuse pour entretenir son gazon est souvent synonyme de corvée. Il est pourtant difficile d’y échapper, tant l’herbe repousse vite et devient envahissante. Cette activité de jardinage épuisante est désormais évitable, grâce à l’apparition sur le marché d’équipements motorisés entièrement automatisés.

Vous aimeriez ne plus tondre la pelouse de votre jardin, mais la technologie des outils programmables vous effraie ? Vous voulez comprendre le fonctionnement de cet appareil autonome ?

Après lecture de cet article, vous saurez comment marche un robot tondeuse, de son installation à son utilisation. Nous vous expliquons toutes ses spécificités, ses systèmes de guidage et les services qu’il peut vous rendre.

Fonctionnalités du robot tondeuse

Cet outil programmable vous remplace pour tondre votre gazon. À l’aide de quelques éléments, il évolue en totale autonomie sur votre terrain.

⇨ Le rôle du robot tondeuse

La tondeuse robotisée remplace la tondeuse à gazon d’une manière totalement automatisée. Une fois installée, la seule tâche qui vous revient est de la programmer pour qu’elle procède d’elle-même à la tonte de votre jardin.

Cet appareil intelligent vous soulage d’une activité chronophage et fatigante, sans nécessiter la moindre surveillance.

Il est voué à une utilisation très régulière. L’herbe ne doit pas être trop haute pour qu’il puisse agir convenablement. Ne disposant pas de sac de récupération des déchets, il opère un mulching qui se répand sur la pelouse, au fur et à mesure de ses passages.

L’avantage de ce procédé est que le gazon finement broyé, quasiment invisible, va créer un engrais naturel sur le sol, favorisant une pousse saine. Aucun ramassage n’est donc à prévoir après la tonte.

⇨ Le fonctionnement du robot de tonte

Le robot tondeuse effectue son travail grâce à plusieurs dispositifs et outils, selon son mode opératoire, avec ou sans fil périphérique :

  • La station de charge est le premier élément nécessaire au bon fonctionnement de cet outil. C’est en quelque sorte le camp de base du robot. Dès qu’il définit que son autonomie arrive à expiration, il se dirige immédiatement vers son socle afin de recharger sa batterie. Sur la plupart des modèles commercialisés, il est possible de lui adapter un toit servant d’abri à l’appareil, en cas d’intempéries ;
  • Le câble guide est relié à la base de chargement. Il se positionne en travers de votre terrain afin que le robot le croise régulièrement durant sa session de tonte. C’est grâce à lui qu’il est capable de retrouver la station lorsqu’il n’a plus d’énergie ;
  • Le câble périphérique ou périmétrique doit être installé avant toute utilisation de la tondeuse, lorsque celle-ci ne fonctionne pas à l’aide de capteurs. C’est lui qui indique à votre outil la zone de tonte et les obstacles à éviter.

Les différents systèmes de repérage d’un robot de tonte

L’appareillage est équipé d’accessoires lui permettant de comprendre les limites de sa surface de travail, afin de remplir correctement sa tâche.

⇨ Le robot tondeuse avec câble périmétrique

La plupart des robots de tonte fonctionnent grâce à un fil périphérique, alimenté par la station de charge. Ce câblage va délimiter votre terrain et signaler à l’appareil les éventuels obstacles, comme des bosquets ou des arbres. Ainsi, lorsqu’il captera sa présence, il s’orientera dans une nouvelle direction.

L’installation du câble périphérique peut s’avérer longue et un peu complexe. Cependant, c’est une opération que vous n’aurez à mener qu’une seule fois. Il est possible de le positionner à ras du sol et de le maintenir à l’aide de cavaliers. Toutefois, l’enterrement est recommandé afin de limiter les risques de coupe par les lames de la tondeuse.

⇨ Le robot tondeuse sans câble périmétrique

Certaines machines vous épargneront la mise en place d’un câblage périphérique. Une partie d’entre eux s’orienteront non pas en détectant le signal émis par le fil de délimitation, mais par choc. C’est donc en entrant directement en contact avec un obstacle que le robot tondeur modifiera son itinéraire.

Les autres appareils sans câble disposent de capteurs qui leur confèrent la faculté d’anticiper les collisions et de changer de trajectoire avant.

⇨ Le déplacement aléatoire du robot de tonte

Qu’ils s’orientent à l’aide d’un câble périmétrique ou pas, les robots tondeuses se déplacent généralement de manière aléatoire sur la zone définie, en ligne droite, jusqu’à rencontrer un obstacle et changer de direction.

Certains modèles haut de gamme disposent d’un système de programmation incroyablement précis, créant une grille de la surface de travail, grâce à l’usage de données cartographiques ou GPS.

En résumé, un robot tondeuse, comment ça marche ?

La tondeuse robotisée assure la tonte de votre jardin en totale autonomie. Si l’installation initiale du matériel, plus particulièrement du fil périphérique, peut être difficile, vous serez ensuite définitivement déchargé de cette corvée.

Elle est avantageuse à bien des égards. Plus que vous offrir un gain de temps et d’énergie, elle est d’une discrétion absolue et très facilement programmable.

Certains modèles sont connectés et peuvent être reliés à votre système domotique. Vous serez à même de les contrôler à distance par le biais d’une application dédiée. Autre avantage, vous pourrez enrichir les données transmises à votre robot quant à la typologie de votre terrain, pour optimiser encore un peu plus la tonte. Ces bijoux de technologies seront capables de déterminer les sessions, en s’adaptant à l’évolution météorologique.

Si vous êtes désormais convaincu, comme beaucoup de particuliers, par les performances et la simplicité d’utilisation de cet outil autonome, nous vous recommandons la lecture de notre comparatif des meilleurs robots tondeuses et de son guide d’achat.

Tous nos articles sont conçus à l’aide de sources fiables issues de sites référents en matière de jardinage, tels que Au Jardin.

Aliquam ut dapibus suscipit leo. elit. consectetur dolor.