Comment utiliser un compresseur d’air ?

comment utiliser un compresseur d’air

L’air comprimé est une formidable source d’énergie alternative. Sa propulsion permet d’alimenter des appareils pneumatiques et de multiplier les travaux avec facilité. Nettoyer, décaper, sabler, percer sont autant d’activités envisageables avec ce matériel polyvalent. Les accessoires disponibles sont variés et imposent toutefois d’observer quelques règles simples.

Vous pensez ne pas connaître toutes ses capacités ? Vous aimeriez maitriser toutes les étapes à suivre pour vous en servir correctement ? Vous n’êtes pas certain de disposer d’assez de puissance pour poncer avec votre outil ?

La lecture de cet article vous permettra de comprendre comment utiliser un compresseur d’air, pour exploiter au maximum toutes ses performances.

Quelle est l’utilité d’un compresseur d’air ?

Pour bien comprendre comment vous servir de votre outil, il est nécessaire de connaître son fonctionnement et ses potentialités. Cela vous assurera d’en profiter au mieux.

⇨ Le rôle d’un compresseur d’air et ses différents usages

Ce matériel électroportatif génère une source d’énergie alternative vous permettant d’effectuer toutes sortes de travaux, en l’équipant d’un accessoire adapté. Ses rôles sont donc multiples et plusieurs activités s’offrent à vous, grâce à cet outil :

  • le gonflage des pneumatiques ;
  • le déboulonnage à la clé à choc ;
  • le perçage et le burinage ;
  • l’agrafage et le clouage de matériaux ;
  • le soufflage pour un nettoyage efficace ;
  • la peinture de murs au pistolet ;
  • le ponçage des surfaces ;
  • le meulage de plusieurs matières ;
  • le sablage et le décapage des revêtements.

Les nombreux usages du compresseur d’air nécessitent de se munir d’un appareil adapté pour être efficace.

⇨ Le choix d’un modèle aux capacités adaptées

Vous choisirez votre modèle selon plusieurs critères de performances. Le premier correspond au débit d’air rétribué par la machine. Plus sa capacité est élevée, plus vos possibilités seront importantes.

Le second concerne la puissance de son moteur. Il est évident que cet aspect influencera beaucoup le potentiel d’action du compresseur d’air. Les appareils à usage domestique proposent généralement entre 2 et 4 CV.

Le troisième élément à prendre en compte vise la contenance de la cuve. Cette dernière impactera votre amplitude de travail. Plus le cubage sera grand, plus vous pourrez œuvrer longtemps, sans interruption. Notez qu’avec moins de 20 litres de capacité, vous ne pourrez envisager que de petits travaux. La peinture sera possible au-delà. Les grosses opérations, comme le burinage ou le ponçage nécessiteront un réservoir de 100 litres minimum.

⇨ Les multiples accessoires du compresseur d’air

Pour exploiter au mieux votre matériel, deux outils sont incontournables : la soufflette et le gonfleur à manomètre. Ils sont les accessoires basiques de tout compresseur. Le soufflage vous permettra de nettoyer les mécanismes de vos appareils électroportatifs en profondeur.

D’autres éléments seront utiles selon vos besoins. Voici un tableau récapitulatif de quelques-uns de ces outils :

AccessoireUsageDébit d’air restitué
Pistolet à jointsPose de joints100 l/min
Agrafeuse cloueuseFixation d’assemblages100 l/min
BurineurPerforation140 l/min
SouffletteNettoyage des poussières150 l/min
GonfleurContrôle de la pression des pneumatiques150 à 230 l/min
Pistolet à peinturePeinture de surfaces200 à 300 l/min
Clé à chocDéboulonnage250 l/min
PonceuseLissage des surfaces300 l/min

Notre comparatif des meilleurs compresseurs d’air vous aidera à compléter les informations nécessaires, pour que vous trouviez votre appareil idéal.

Comment utiliser un compresseur d’air en 3 étapes ?

Pour optimiser l’emploi de votre outil électroportatif polyvalent, des réglages sont à effectuer en amont et un entretien régulier est essentiel.

⇨ Procéder aux réglages du compresseur

Si votre appareil est équipé d’une jauge à huile, vérifiez en premier lieu son niveau et réajustez-le au besoin, pour qu’il atteigne au minimum les deux tiers de la tige. Fixez ensuite le flexible qui connectera l’outil pneumatique de votre choix au compresseur, en l’engageant à fond dans l’embout de raccordement.

Vous pourrez aussi procéder à des réglages de plusieurs indicateurs. Le manomètre mesure la pression à l’intérieur du réservoir et facilite la surveillance du niveau jusqu’à obtenir celui désiré, pour effectuer votre tâche. Un régulateur servira à définir son degré maximal.

Pensez également à spécifier sur le pressostat le palier de remplissage minimal de la cuve, auquel vous souhaitez que le moteur se relance automatiquement.

Branchez ensuite votre matériel sur secteur et enclenchez l’interrupteur de démarrage. Pour en savoir plus sur les réglages du compresseur et comprendre comment choisir le flexible adapté, consultez cet article complémentaire.

⇨ Utiliser le compresseur d’air

Une fois les réglages nécessaires effectués et votre appareil branché, assurez-vous d’être vêtu convenablement, de manière à protéger votre corps et plus particulièrement vos yeux des éventuelles projections. Amorcez ensuite votre travail.

Regardez régulièrement le niveau de la jauge de pression, afin de la maintenir avec le plus de constance possible. Chaque accessoire imposant un calibrage spécifique, consultez bien le degré requis, noté sur le manuel de l’outil. Procédez fréquemment aux ajustements exigés, pour optimiser l’emploi de votre matériel.

Une fois lancé, votre appareil délivrera l’air comprimé, vidant donc la cuve petit à petit. Le pressostat permettra son remplissage automatique, sans vous obliger à interrompre votre travail. Tenez compte de ce critère lors de votre achat, car tous les modèles ne disposent pas d’une rapidité de recharge équivalente.

En cas de surchauffe du moteur, lors d’un ouvrage prolongé, éteignez votre outil afin de le laisser refroidir.

⇨ Arrêter le compresseur et l’entretenir

Après chaque utilisation de votre machine, il est important de la vider de l’air sous pression. Maintenez-le flexible en place et coupez son alimentation en air, au niveau de sa connexion avec l’appareil. Puis éteignez le compresseur. Laissez-le s’évacuer du réservoir, afin qu’un maximum de condensation s’échappe, cela ralentira l’oxydation interne. Une vanne de vidage est accessible, généralement sous la cuve. Tournez-la jusqu’à disparition du souffle, puis refermez-la.

Une fois la pression tombée à zéro bar, vous pouvez considérer votre appareil comme prêt à être rangé. Cette purge est essentielle. Ne la négligez pas. L’entretien régulier est également nécessaire au bon fonctionnement de votre outil. Pensez à changer l’huile toutes les 100 heures d’utilisation environ. Nettoyez les filtres à air, sujets à un encrassage.

Les facultés de cet outil sont larges et il pourrait bien devenir l’un de vos favoris. Vous aurez toutefois noté que pour profiter au mieux de ses performances, certains contrôles et réglages sont essentiels. Tenez-en compte lors de son emploi et vous pourrez utiliser votre compresseur d’air comme un professionnel !