Comment choisir une centrale vapeur ?

conseils pour centrale vapeur

Si on aime tous avoir des vêtements impeccables, propres et présentables, on est nombreux à avoir le repassage en horreur.

Cela prend du temps, il faut éviter de faire des plis, c’est long, et si peu que l’on ait des enfants et des chemises à repasser, ça peut vite devenir l’enfer.

Mais avant de faire déborder la corbeille à linge, il existe une solution pour nous faciliter la vie. Grâce à elle, le repassage ne sera plus (presque) une corvée. Et cette solution, c’est la centrale vapeur, qui est proche du matériel de pressing.

Mais comment choisir la meilleure centrale vapeur ? Réponse dans ce guide d’achat.

Centrale vapeur : les critères pour bien acheter

critères pour acheter une centrale vapeur

Les centrales vapeur sont de plus en plus courantes dans les foyers, et pour cause. Elles permettent de repasser plus rapidement, sont faciles à prendre en main et le résultat est le plus souvent impeccable.

Pour bien acheter, commençons par bien comprendre les critères importants d’une centrale vapeur, qui sont :

  • La puissance de la centrale vapeur ;
  • Le débit de vapeur ;
  • L’autonomie de la centrale vapeur ;
  • La pression ;
  • La capacité du réservoir ;
  • Le poids.

Quelle puissance pour une centrale vapeur ?

Ici pas de mystère. Plus la centrale vapeur sera puissante, plus la chauffe sera rapide et le repassage efficace.

On trouve des centrales vapeur avec des puissances débutant à partir de 1200 watts, et certaines qui vont jusqu’à 2400/2500, proches d’un appareil de pressing.

Le débit de vapeur de notre centrale

Voilà un critère plus qu’important. Le débit de vapeur d’une centrale vapeur, c’est quoi ?

Tout simplement, c’est la quantité de vapeur générée par la centrale. Plus celle-ci est élevée, plus le repassage sera facilité.

Normalement, les fers disposent d’un variateur (ou d’un thermostat pour la température) de débit manuel, pour s’adapter à tous les tissus, même les plus fragiles.

On trouve des centrales vapeur qui en délivrent 90 gr/min, ce qui est le minimum requis pour de type de fer à repasser. Mais généralement on atteint facilement les 140 gr/min et plus. Par exemple, la centrale vapeur Philips Perfectcare Elite monte jusqu’à 165 gr/min en continu avec le mode normal, et à 600 gr/min en mode pressing (ou boost).

Le boost est une option qui s’active avec un bouton généralement placé sur le manche du fer à repasser, et sert à défroisser les plis tenaces.

La pression, pour aller au cœur des vêtements

Second paramètre primordial, la pression. Exprimée en Bar, cette dernière permet d’atteindre le cœur des fibres pour un repassage parfait un en seul passage.

Une centrale vapeur digne de ce nom ne descendra pas en dessous de 3,5 bars.

Mais les modèles actuels sont de plus en plus puissants. La centrale vapeur Philips perfectcare Perfomer monte à 6,5 bars, tandis que son modèle haut de gamme en affiche 8, pour une vapeur haute pression.

Même constat chez Calor, avec ses 6 bars pour son tout-en-un IXEO POWER.

L’autonomie d’une centrale vapeur : repasser une seule fois

Dernier point essentiel, l’autonomie du réservoir de notre centrale vapeur. Quoi de plus agaçant que devoir s’arrêter en pleine séance parce que le réservoir d’eau est vide ? Selon notre profil (grande séance de repassage ou plusieurs petites) il conseillé de porter attention à l’autonomie de la centrale.

Il existe deux types de centrales vapeur :

La centrale vapeur à autonomie limitée

C’est la moins onéreuse et la plus courante. Son mode de fonctionnement est très simple :

On remplit le réservoir d’eau, on referme le bouchon et on attend que l’eau chauffe et se mette sous pression. Le temps de chauffe est d’environ dix minutes.

Une fois sous pression (bouchon fermé), on ne peut pas remplir le réservoir. Il faut attendre le refroidissement pour remettre de l’eau.

La centrale vapeur à autonomie illimitée

Ce type de centrale est plus pratique, bien que chère.

En effet, elle n’est pas constituée comme une centrale à réservoir sous pression.

Dans ce cas-ci, un réservoir d’eau est relié à une cuve, qui elle, chauffe et délivre la pression via le cordon du fer.

Ainsi, même en cas de grande séance de repassage, on ne tombe jamais à court.

Certains modèles de centrales vapeur disposent d’un réservoir amovible, permettant de faire le plein très facilement.

Et pour finir, le temps de préchauffage est également plus rapide.

La capacité du réservoir

Ici, tout dépend de la centrale que nous allons choisir. En effet, la capacité du réservoir d’une centrale vapeur n’a que peu d’importance si on en achète une à autonomie illimitée.

En revanche, avec une centrale à autonomie limitée, il faudra se tourner vers une grande capacité, surtout si nous avons une grande famille avec plein de linge à repasser.

Celui-ci doit faire au minimum 1 litre. Bien entendu, tout dépend de notre façon de fonctionner. Si on ne fait qu’une grande séance de repassage, mieux vaut miser sur un réservoir d’1,5 litre (à rempli avec l’eau du robinet) sous peine d’être coupé au milieu du repassage.

Le poids du fer à repasser

Repasser peut vite devenir fatigant. Attention au poids du fer à repasser, en particulier de la semelle qui, selon le matériau dont elle est constituée, peut alourdir l’appareil. Un fer à repasser doit être le plus léger possible et maniable, surtout si on cherche un modèle qui propose le défroissage vertical.

Notre bras nous dira merci.

La semelle du fer à repasser

Non seulement, cette dernière doit être légère, mais aussi conçue avec des matériaux qui ne font pas de rayures (inox), qui diffusent la chaleur de façon homogène (céramique, aluminium).

Les trous pour laisser sortir la vapeur doivent être bien répartis, et la semelle doit bien bien glisser. Enfin, une tête de semelle avec une encoche et nécessaire pour repasser entre les boutons sans les déchirer.

Les petits plus pour une meilleure centrale vapeur

les petits plus d'une centrale vapeur

Loin d’être primordiaux, certains détails peuvent tout de même nous faciliter la vie. Ainsi, lorsqu’on regarde une fiche technique, sur Amazon par exemple, il est toujours intéressant de se pencher sur certaines options, que nous allons trouver très vite agréables, voire indispensables au quotidien.

Le bac récupérateur de calcaire

Une centrale vapeur a besoin d’eau pour fonctionner, et qui dit eau (surtout du robinet), dit calcaire, à moins d’utiliser une eau déminéralisée.

Résultat : une centrale vapeur qui s’entartre et avec une durée de vie réduite.

Avec une centrale munie d’un système anti calcaire, le problème ne se pose (presque) plus.

Au choix, le modèle peut être équipé d’un récupérateur ou tige de calcaire, ou d’une cartouche anti calcaire.

Le défroissage vertical

Qui n’a jamais laissé traîner un costume ou une chemise sur un cintre, qui aurait besoin d’un repassage rapide ?

La plupart des centrales vapeur possèdent une fonction défroissage vertical, bien pratique pour donner un coup de frais aux vêtements même si l’on est pressé.

Attention, parfois il y a des pièges à éviter. 60 millions de consommateurs a édité un guide : les 7 critères pour bien choisir sa centrale vapeur, qui peut va nous faire éviter certaines tromperies.

Quel budget prévoir pour un central vapeur ?

le budget pour une centrale vapeur

De nos jours, les centrales vapeur se sont démocratisées, on en trouve donc à tous les prix.

Philips vend son modèle entré de gamme, tout à fait honorable, à 80 euros, mais on pourra voir des prix inférieurs, à 50 euros.

Toujours Philips, sa centrale PerfectCare Elite, elle, monte aux alentours de 500 euros.

Calor vend aussi des centrales à des prix abordables. Néanmoins, attention de bien lire ce guide d’achat avant de nous lancer, car on peut constater que certaines marques, pourtant onéreuses, ne remplissent pas tous les critères.