Comment choisir sa yaourtière ?

yaourtière choix

Une bonne yaourtière permet de faire des yaourts sans se prendre la tête. Une très bonne yaourtière permet également de faire des fromages frais comme de la faisselle ou du fromage blanc.

Voici une vision un peu trop simple des choses pour déterminer quelle yaourtière choisir. Car les fonctions ne sont pas les seules caractéristiques pour séparer les mauvaises des bonnes machines. Il faut aussi s’assurer que vous pourrez préparer des yaourts d’ici un an ou plus par exemple.

Alors, découvrez les éléments qui permettent vraiment de choisir une yaourtière avec précision et surtout en adéquation avec vos besoins.

Les fonctions

yaourtière fonctions

Pour moins de 50 EUR, vous aurez du mal à trouver une yaourtière polyvalente. C’est-à-dire que les appareils petits prix ne permettent qu’une seule préparation, la transformation du lait en yaourt. Toutefois c’est tout de même possible d’avoir plus.

Moins que la température, c’est surtout le type de pots qui est important. Pour faire du formage blanc, votre préparation doit être placée dans un égouttoir qui lui-même doit être dans un récipient récupérant le surplus de liquide.

Ainsi Seb propose des yaourtières avec des pots contenant chacun, individuellement, un égouttoir. Cela se distingue des autres marques qui proposent un seul grand bol d’au moins un litre avec un grand égouttoir.

Et pour un résultat parfait, il faut avoir les bons programmes, c’est-à-dire un réglage automatique de la yaourtière selon le résultat voulu.

Par ailleurs, certains appareils proposent aussi de préparer des desserts lactés, comme des flans. C’est le cas entre autres de la yaourtière Multi Délices de Seb.

Les pots

Chaque yaourtière est vendue avec au moins un premier lot de pots, c’est-à-dire le nombre de pots que l’on peut placer dans l’appareil en même temps. Cette quantité est très variable, de 5 à 14 en fonction des marques et des gammes. Bien entendu, le choix est alors à faire à partir de votre consommation de yaourts et de votre rythme de préparation.

Puis il est important d’examiner les pots et en particulier leur taille. C’est assez délicat, car certains fabricants mesurent en capacité utile (la quantité réelle de yaourts que vous y mettrez) et d’autres en capacité totale (en incluant l’air au-dessus du yaourt donc). Là encore, il n’y a pas de règle et on peut avoir de petits pots (autour de 100 ml) et de très grands pots (jusqu’à 250 ml).

L’autre élément de comparaison est la matière des pots et leurs couvercles. En général ce sont des pots en verre avec un couvercle en plastique. Le tout passe au lave-vaisselle. Mais parfois le couvercle est en plastique avec une astuce en plus pour noter le parfum et la date de conception. Il n’est alors plus toujours possible de les mettre au lave-vaisselle.

Enfin il est indispensable de vérifier la possibilité d’acheter de nouveaux pots. Les grandes marques comme Lagrange et Severin en proposent toujours par exemple.

Est-ce que la marque de votre choix propose des pots en verre compatibles ? Est-ce que d’autres marques en proposent ? Quel est le budget à prévoir ? Voici quelques questions à avoir en tête avant de jeter son dévolu sur une yaourtière avec une superbe promo, mais avec des pots de taille unique.

Les autres accessoires

yaourtiere accessoires

Les pots sont indispensables et il y en a toujours avec une yaourtière. Les autres accessoires à regarder sont plus des éléments pour vous faciliter la prise en main ou simplement pour vous séduire en faveur d’un modèle plutôt qu’un autre.

Les accessoires les plus utiles sont le livre de recettes et les pots en plus (y compris des contenants pour yaourt à boire ou pour fromage frais). On peut parfois recevoir une louche, un feutre pour écrire sur les pots, rien de bien exceptionnel.

Les options

Les options incluses dans la yaourtière sont bien plus intéressantes que les accessoires. Il s’agit d’éléments technologiques qui facilitent l’utilisation. La yaourtière étant un appareil particulièrement basique (à peine plus complexe qu’un aiguiseur de couteaux pour tout dire), il peut y avoir un seul et unique bouton pour marche/arrêt. Tout ce qui est en plus est donc une option.

La plus appréciable est la présence d’un timer ou d’une minuterie, car cela fonctionne toujours avec un arrêt automatique en fin de cuisson. Il n’est alors pas nécessaire de rester dans les environs, surtout que la préparation nécessite tout de même une dizaine d’heures. Dans certains cas, on peut aussi opter pour un départ différé.

Pour en profiter pleinement, l’écran LCD est bien, il donne une bonne visibilité sur les réglages puis sur le temps restant. La sonnerie de fin de cuisson n’est pas toujours appréciée, car certaines personnes aiment utiliser leur yaourtière de nuit et la sonnerie les réveille…

Le design

yaourtière design

L’extérieur, c’est-à-dire l’aspect de la yaourtière, a une importance relative. Certains se sont aménagé une cuisine à leur image, d’autres se moquent de la couleur de leur grille-pain et de tous les autres accessoires d’ailleurs.

Il est donc impossible de choisir à votre place, d’autant plus qu’il faut aussi prendre en compte l’encombrement, le poids et la facilité de rangement. C’est un aspect de votre futur achat qui dépend autant de votre maison et de votre famille que de vos goûts et votre budget.

Sachez tout de même que tout comme la sorbetière, la yaourtière est un appareil avec un extérieur le plus souvent en plastique coloré. Les machines en inox sont assez rares.

Ce que toutes les yaourtières ont

Il y a quelques éléments qui ne permettent pas vraiment d’effectuer un comparatif spécial yaourtière. Il peut s’agit de caractéristiques systématiquement présentes ou n’ayant qu’une faible influence sur les yaourts que l’on obtient.

⇨ La puissance électrique : une yaourtière consomme entre 10 et 20 watts. En effet, elle chauffe très peu et elle a surtout besoin d’assurer une température stable dans toute la yaourtière.

⇨ La température : un yaourt doit passer du temps à une température située entre 40 et 50° pour que la fermentation ait lieu. Tous les modèles de yaourtière garantissent ça. Mais la température exacte importe peu.

⇨ Le couvercle de la yaourtière : certains descriptifs vantent un couvercle transparent pour suivre la préparation. En réalité toutes les yaourtières ont un couvercle transparent et rares sont les personnes à suivre vraiment la préparation. En effet on reconnaît un yaourt prêt qu’après 6 h au frigo, alors dans la machine, difficile de se faire une bonne idée.

et, ut Phasellus justo Praesent dictum fringilla lectus